Renseignement sanitaire sur la FSAD
 



L'abeille saintongeaise

Comme chaque premier dimanche de septembre, le 4 septembre 2005 était consacré à l'assemblée générale annuelle de l'Abeille saintongeaise.
Convoqués par le Président Roger ELIE, les sociétaires de ce syndicat qui compte plusieurs centaines d'adhérents, étaient remarquablement reçus à Corme Royal, sur l'exploitation apicole de Jean-Paul, Francette et Fabienne GABORIT, cette famille de professionnels installée en ces lieux depuis plusieurs générations que le président remercia ainsi que les Ets Lerouge et Monsieur le Maire de Corme Royal.
Rien n'y manquait. L'accueil qui était comme de coutume des plus chaleureux avec notamment l'installation pour la réunion d'une tribune et de chaises dans un parc ombragé, un délicieux hydromel servi sous une tonnelle, la visite de l'atelier de menuiserie, de la miellerie et du laboratoire de mise en pots.

Après lectures par le secrétaire Guy FOUCHE du rapport moral, et du rapport financier par le trésorier Guy BONNIN que l'assemblée générale approuva à l'unanimité, la parole était passée à Christian GIRAUDET , président du Syndicat Apicole Départemental de la Charente-Maritime.
Son exposé, illustré par un diaporama, traitait des points suivants :
- Un rappel de l'organisation apicole en Charente-Maritime avec le Syndicat Apicole Départemental et les syndicats adhérents (Abeille Saintongeaise, Abeille Aunisienne, Abeille Angérienne, Syndicat Aunis-Saintonge)
- les actions décidées et menées en commun, dans le soucis d'oeuvrer pour l'ensemble de l'apiculture départementale :
  * le réseau d'apiculteurs collecteurs d'essaims, qui est mis gracieusement à la disposition des volontaires et dont chacun s'accorda à dire qu'il fonctionnait bien ;
  * les journées " formation - mise à jour des connaissances " qui sont très appréciées et suivies ;
  * le dossier présenté à l'Etat afin de faire bénéficier l'apiculture des indemnisations au titre des calamités agricoles.
  En effet, alors que la quasi totalité des végétaux ont souffert du déficit hydrique de cet été, l'apiculture n'a pas échappée à la perte de récolte ;
  * la fixation du forfait ;
  * des images sur les méfaits de l'imidaclopride sur les vers de terre et sur le comportement des insectes ;
  * les recherches sur l'abeille noire.
  Ce dernier point fut l'objet d'un exposé complet où furent évoqués l'intérêt de l'opération, l'implication des universitaires, des étudiants, des chercheurs et des apiculteurs.
Une démonstration de biométrie appliquée à l'abeille (afin d'en déterminer les races) s'en suivit à l'aide de diapositives animées.

Un intéressant échange entre apiculteur s'en suivit. Il fut évoqué entre autres la sécheresse qui a provoqué une baisse de récolte supérieure à 40%, la lutte contre le varroa (sur 27000 ruches en Charente-Maritime, seulement 6000 sont traitées), les vols de ruches, l'Association de Développement Apicole...

Dans l'après midi, après le sympathique repas champêtre et le tirage de la tombola, les apiculteurs reprenaient les travaux pratiques.

Ces derniers commençaient par des travaux de transvasement au rucher. Puis quelques abeilles furent capturées afin d'en examiner au microscope l'aile antérieure droite pour en déterminer la race. Ensuite chaque sociétaire s'équipa du matériel nécessaire pour effectuer des prélèvements dans ses ruchers et participer ainsi aux recherches sur l'Apis mellifera mellifera. Une action porteuse d'espoir pour l'apiculture départementale dont l'importance n'échappa à personne.

Accueilli par Jean-Paul GABORIT, le point d'orgue de cette soirée particulièrement agréable fut la visite du conseiller général et député de la Charente-Maritime Didier QUENTIN. Le Président Roger ELIE le remercia au nom de tous ses sociétaires pour le soutien apporté par le Conseil général de la Charente-Maritime et par lui-même à l'apiculture par le biais du Syndicat Apicole Départemental. Le député apprécia le dynamisme de l'Abeille Saintongeaise et fut très intéressé par le programme de recherches sur l'abeille locale.

Les sociétaires désireux de participer aux recherches sur l'abeille noire, doivent prendre contact avec le président Roger ELIE, afin de se faire remettre le processus opératoire et les enveloppes timbrées nécessaires aux prélèvements.

 

Adhésions 2016 :
Les apiculteurs intéressés pour adhérer à l'abeille Saintongeaise sont priés de se faire connaître auprès de l'un des membres du Conseil d'administration.

[CLIQUEZ ICI] pour avoir le tarif d'abonnement

 
 
   

 

 

 
www.syndicapicole17.com - 2014 © contacter le webmaster : webmaster@syndicapicole.com
Ce site a été conçu par Benoit DURET et a reçu l'aide de Frédérique PAPPAS (graphiste)